Programme d’intervention précoce en psychose

Nous avons mis en place de nombreuses mesures de sécurité pour protéger nos patients et notre personnel contre la COVID-19, notamment en limitant la présence des familles, en procédant à un dépistage aux points d'entrée et en utilisant des masques ou couvre-visages. Si vous avez un rendez‑vous dans cette clinique, nous vous demandons de prendre connaissance de nos mesures de sécurité avant votre prochaine visite pour bien vous préparer. Cliquez ici pour en savoir plus.

Bienvenue au programme Heads Up! un programme d’intervention précoce en psychose visant à aider les personnes qui vivent leur premier épisode de psychose. Nous travaillons en équipe pour évaluer, traiter et éduquer les psychotiques le plus tôt possible. Nous savons que si nous détectons la psychose à un stade précoce, les chances de guérison sont plus grandes.

Qui pouvons-nous aider?

L’équipe interdisciplinaire offre des services aux personnes de 14 à 35 ans qui vivent leur premier épisode de psychose ou n’ont pas encore reçu de traitement pour ce trouble.

Renvois

Vous pouvez soumettre un renvoi à ce programme en remplissant ce formulaire.

Obtenir de l’aide

La psychose peut survenir soudainement ou progressivement. Des changements peuvent être notés dans la capacité de la personne à penser clairement et à avoir des interactions sociales. Une prise de conscience précoce des changements et l’acceptation des préoccupations de la famille peuvent mener à une détection précoce. Les changements peuvent être difficiles à cerner et à distinguer des autres changements de comportement, en particulier chez les jeunes; en cas de doute, veuillez demander un avis clinique.

Qu’est-ce que la psychose?

La psychose est une maladie mentale grave qui touche le cerveau et modifie la façon dont une personne pense et se sent, lui occasionnant un détachement important de la réalité. L’apparition de la psychose peut être soudaine ou progressive.

Quels sont les signes et symptômes de la psychose?

  • Ne plus avoir les comportements ou les habiletés habituels
  • Se désintéresser de choses normalement considérées comme importantes
  • Manquer d’énergie ou d’envie de faire quoi que ce soit – même les activités les plus simples
  • Être absorbé dans ses propres pensées et sens
  • Manquer de sentiments normaux et de sensibilité à l’égard des autres
  • Avoir des attitudes et croyances fortes qui peuvent sembler déraisonnables aux autres
  • Avoir de la difficulté à appréhender les pensées abstraites
  • Agir au ralenti ou cesser tout mouvement
  • Croire en des choses qui n’ont pas de sens ou qui vont à contre-courant de l’évidence
  • Entendre ou voir des choses qui n’existent pas réellement
  • Être incapable de « penser clairement »
  • Être émotionnellement perturbé ou excité
  • Essayer de se donner de l’importance
  • Être méfiant et sur ses gardes, se sentir « surveillé »
  • Agir de façon hostile et exprimer des sentiments négatifs envers les autres

Qu’est-ce qui cause la psychose?

Bien que personne ne le sache avec certitude, les preuves scientifiques laissent croire qu’une combinaison de facteurs génétiques et biologiques, l’abus de substances psychoactives et le stress sont des facteurs contribuant au développement de la psychose.

Qui peut souffrir de psychose?

Environ 3 % des personnes vivent au moins un épisode de psychose au cours de leur vie. Le premier épisode survient généralement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

Comment offrir son soutien

Les aidants peuvent avoir une grande difficulté à prendre en charge la psychose ou les épisodes psychotiques, qui peuvent être effrayants ou déroutants, en particulier pour la personne qui les vit. La psychose est définie comme un détachement de la réalité et une incapacité à distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. Il peut s’agir de délires (fausses croyances qui peuvent inclure la paranoïa, idées inhabituelles ou pensées bizarres) et d’hallucinations qui touchent les cinq sens (le plus souvent voir ou entendre des choses qui n’existent pas). Quand une personne présente des symptômes psychotiques, elle peut en fait ne pas se rendre compte en quoi son comportement n’est pas normal. Il est important que les aidants sachent reconnaître les signes avant-coureurs d’une psychose et où trouver de l’aide.

Comment composer avec la psychose

La psychose peut entraîner une crise dans votre vie, mais vous disposez d’une communauté de personnes expérimentées, d’interventions et de services de traitement qui peuvent vous aider. Des sentiments de désespoir peuvent entraîner des pensées suicidaires chez certaines personnes éprouvant des symptômes de psychose pour la première fois. Si vous avez déjà eu des idées suicidaires, ayez un plan de crise et restez en contact avec les personnes et les intérêts qui donnent un sens et un but à votre vie.

Établissements

Centre

Hôpital Hôtel-Dieu
166, rue Brock
Centenary 5
Kingston (Ontario) K7L 5G2
Numéro sans frais 1 866 485-2728
613 544-3400 poste 2550 
Télécopieur : 613 545-1364

Est

25, avenue Front, unité 4A
Brockville (Ontario) K6V 4J2
613 342-2262 poste 5434
Télécopieur : 613 345-4111

ET

2, rue Gould
Smiths Falls (Ontario) K7A 2S5
613 530-6403

Ouest

250 , rue Sidney 
Belleville (Ontario) K8P 3Z3
613 967-6343
Télécopieur : 613 967-6307

ET

41, rue Dundas Ouest (au Youth Hub)
(Entrée rue Robert)
Napanee (Ontario) K7R 2M4
613 329-1650

Mission, vision et valeurs

Mission

Nous sommes une équipe spécialisée dans la détection et le traitement précoces de la psychose chez les personnes âgées de 14 à 35 ans. Nous accompagnons nos patients dans la reprise de leur mieux-être en leur permettant de définir et d’atteindre leurs objectifs. Nous offrons nos services dans les comtés de Hastings, Prince Edward, Lennox et Addington, Frontenac (Kingston), Lanark, Leeds et Grenville.

Vision

Toutes les personnes aux prises avec une psychose reçoivent des services adaptés à leurs besoins dans leur propre collectivité afin de soutenir leur cheminement vers le mieux-être.

Valeurs

  • Espoir – nous pensons qu’une personne peut se remettre d’une psychose grâce à une détection précoce et à un traitement convenable
  • Bienveillance – nous pensons que les familles sensibilisées et solidaires améliorent la probabilité du rétablissement
  • Lutte contre la stigmatisation – nous pensons que la sensibilisation à cette maladie mentale et sa compréhension permettent d’éliminer la stigmatisation qui, elle, peut être un obstacle au recours précoce à l’aide
  • Travail d’équipe – nous pensons qu’une équipe professionnelle et bien soudée est essentielle pour prodiguer les meilleurs soins à nos patients. Notre équipe multidisciplinaire procure les soins infirmiers, sociaux, ergothérapeutiques, psychologiques et psychiatriques
  • Alliances – nous nous engageons à collaborer avec nos partenaires communautaires pour accompagner nos patients dans leur cheminement vers le rétablissement